Antoine Demellier, pilote, Eric Currell, copilote navigateur

samedi 31 mai 2003
par  Marc salama
popularité : 12%

Classement au championnats de France 2003

Classement au championnat du Monde 2003

Son interview MP4


(Antoine Demellier) Nous sommes de Poitiers.

La compétition s’est très bien passée, très sympa, on a eu beaucoup d’ennuis mécaniques avec notre machine, c’est un prototype qu’on essaye de fiabiliser. On la connaît de mieux en mieux chaque jour. Encore mieux à l’issue de cette compétition et dans le but de la connaître encore mieux pour les mondiaux du mois d’août.

C’est un Air Création qui est hors série, avec des pièces allégées genre carénage Kevlar. Un moteur Japonais qui est mis à disposition par une firme Japonaise histoire de le développer sur le marché français, et une aile de série, la XS Air Création.

(On a expérimenté) des petits défauts de concentration, c’est difficile de faire une épreuve de 2 h et de rester concentré pour la précision à l’atterrissage à la fin de tout ça. Ca c’est des erreurs humaines et ensuite les erreurs mécaniques, tous les jours on en a eu.

Je suis formateur d’instructeurs au centre fédéral d’ULM entre Poitiers et Limoges. Il n’y a pas une augmentation du nombre de formations d’instructeurs, par contre on a vécu les 6, 7 dernières années une phase de creux dans l’ULM, là on est vraiment dans une phase boum où ça reprend. Il n’y a pas plus de moniteurs de formés, mais il y a un nouvel engouement. De nouvelles personnes arrivent, de nouvelles machines sortent.

(Eric Currell) Faire le copilote, c’est aider à lire les cartes avec le pilote. Une grande partie, c’est rechercher les balises, les photos, être vigilant au sol. Rebondir tout le temps avec le pilote, la navigation, les axes… C’est une partie à deux.

Je suis maçon, j’ai une entreprise dans le bâtiment.

Eric Currell, copilote navigateur, Antoine Demellier, pilote
Montdidier 2003

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur