Jean-Louis Legrand, Ludovic Legrand

samedi 31 mai 2003
par  Marc salama
popularité : 15%

Classement aux championnat de France 2003


Jean-Louis Legrand : Je viens d’un club ULM entre Toulouse et Albi, on est venu pour faire la compétition cette année. Ludovic Legrand, mon fils.

On est venu avec une machine de chez Aquilair. Elle est récente puisque ça fait un mois et demi qu’on l’a, elle a maintenant 35 heures. Avec un moteur Rotax 582, une aile Top 14/9, 14 m2 90. C’est un ensemble encore un petit peu en rodage. C’est une machine que j’apprécie, c’est la deuxième que j’ai, je m’en sers en école sur le club.

Pour nous c’était une première, ça a été une bonne expérience en navigation, ça permet d’affiner le pilotage aussi, avec les PA. J’espère que l’année prochaine aussi je serais encore là. Normalement on aurait dû être beaucoup plus haut, mais on a eu un gros problème de GPS qui s’est arrêté en marche, et on eu zéro à l’épreuve, c’est bien dommage, mais il faut rentrer dans le jeu de la compétition et on accepte. De la 4 on est descendu à la 12, et on verra suite aux résultats d’aujourd’hui. Cette machine n’a pas été préparé du tout pour la compétition, elle est directe de sortie de fabrication, justement, je l’ai prise pour essayer de voir ce que ça donnait. Il y a beaucoup de préparation à faire pour avoir une machine pour faire de la compétition.

Avec une machine de série comme celle-là, on peut faire des résultats, mais il y a plein de petites préparations, de réglages, préparation d’aile aussi.
Avec tout l’équipement, tableau de bord tout compris elle coûte dans les 140 000 frs.

Je suis instructeur dans mon club ULM, et cela fait exactement 10 ans qu’on avait organisé les Championnats de France 1993. C’est presque un anniversaire.


Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur