La compétition ULM

samedi 4 octobre 2003
par  Joel Amiable
popularité : 7%

Pour le public (j’aimerais parler du grand public, mais restons lucides !) il n’y a que le résultat qui compte. Pour les pilotes et surtout leurs proches, le résultat n’est que l’ultime moment d’un long travail.


Champion du monde, champion de France, vice-champion, médaillé, etc... voila ce que retiendra le lecteur des articles parus sur un évènement sportif. Pour le pilote, cette récompense, quand elle est là, marque la fin d’une période de travail intense, difficile, stressante. Les proches des pilotes pourraient vous en parler car bien souvent se sont les premières "victimes" des phases de préparation et d’entraînement.

"Ils font ça pour s’amuser...", bien sur il y a la notion de plaisir, puisqu’ils sont avant tout passionnés. Mais il y a en plus la remise en question de leurs compétences en se mesurant à d’autres. Ces pilotes compétiteurs sont en quête permanente du meilleur dans le pilotage et la seule manière de savoir s’ils sont sur la bonne voie c’est de se comparer à ceux qui sont dans la même démarche.

Le championnat du monde est le stade supérieur de cette confrontation de savoir, de savoir-faire, de compétence, de capacité, où le premier comme le dernier aura appris et progressé.

Quand la récompense est au rendez vous, elle procure un moment indescriptible qui n’appartient qu’au lauréat, mais ce n’est qu’un moment et déjà le pilote pense à la prochaine échéance.

Quand la récompense n’est pas là et en plus si le résultat est décevant, je peux vous assurer que la remise en question peut être douloureuse et il faut être fort dans ces moments pour se remettre au travail.

"Ils sont masos..." non ils sont passionnés par ce qu’ils font et ils le font merveilleusement bien.

L’ULM reste un sport confidentiel, nos pilotes ne sont pas ces dieux du stade qui abreuvent et noient nos écrans de télévision. Leur passion est exigeante en temps, argent, vie familiale et j’en passe.

N’en déplaise à certains, ils participent énormément au développement de l’ULM puisqu’ils poussent à l’extrême les techniques de pilotage.

J’ai beaucoup de plaisir à les côtoyer, à partager des moments exceptionnels en leur compagnie, je suis un privilégié et je m’en rends compte.

Merci à l’équipe de France d’ULM

Joël Amiable

Directeur Technique National


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois

Brèves

Toutes les bases ULM en Europe

samedi 31 janvier 2004

Un site en anglais

Organiser une compétition d’ULM

jeudi 29 janvier 2004

Le cahier des charges de la FFPLUM et les formalités à remplir pour l’organisation d’une compétition dans votre région.
Vous pouvez aussi contacter les organisateurs du Championnat de France 2003 à Montdidier pour un expérience de terrain réussie... Cliquez sur les Chiffons Volants.

L’autre site de la compétition ULM

mercredi 1er octobre 2003

Encore des photos et des infos complémentaires, notamment une évaluation de chaque compétiteur au plan mondial et l’historique des anciens championnats...

Medecine & Sports

mercredi 3 septembre 2003

Pour faire de l’ULM, mieux vaut être en forme... Vous trouverez ici le réglement médical en cours et le test de Ruffier.

Sur le Web : FFPLUM

Médaille d’or par équipe en paramoteurs au championnat du Monde

dimanche 31 août 2003

9ème championnat du Monde 2003