La compétition en ULM

Equipe de France 2005
Monday 7 February 2005
by  Alain Barthère
popularity : 13%

A l’image de bien des activités sportives motorisée, l’ULM n’a pas échappé à l’évolution qu’exige aujourd’hui la réussite en compétition de haut niveau.


L’arrivée des GPS pour le contrôle des parcours (on retrace sur une carte le passage exact du pilote), l’amélioration impressionnante des performances des appareils (un ULM peut voler aujourd’hui de 65 Km/h jusqu’à 250 Km/h, mais aussi planer quelques heures sans moteur), mais surtout la technique de pilotage très complète que requiert ce type de vol, a fait de l’ULM une pratique à la fois exigeante et … passionnante.

Sans travail de préparation, pas de résultats !

Au delà de cet aspect purement technique on ne peut plus être champion sans intégrer les autres paramètres que sont la logistique, la stratégie, et surtout la préparation mentale. Un champion d’ULM fait partie d’une équipe dans laquelle chacun joue un rôle pré-établi, à commencer par les moyens financiers et humains que met à disposition la Fédération. Le pilote est la vitrine de l’activité, le titre récompense son travail et celui de toute l’équipe (Entraîneur, préparateurs, mécanicien, logisticien et surtout … bénévoles).

Sans moyens, pas de médailles !

Qu’elle que soit la classe dans laquelle on évolue, la compétition en ULM, se décompose en trois axes principaux : les épreuves de maniabilité, de navigation et d’économie.
- En maniabilité s’expriment pleinement les qualités de pilotage, précision de décollage ou d’atterrissage, slaloms près du sol, etc.
- En navigation le pilote doit respecter le parcours qui lui a été imposé soit en contournant des balises (points remarquables, croisement, églises, châteaux) soit en reportant sur sa carte des photos qui lui sont proposé. Imaginez bien sûr que tout appareil favorisant le repérage (gps, radio, etc.) est interdit et par contre qu’un GPS mouchard enregistre lui le parcours du pilote !
- En économie on demande au pilote soit de rester en l’air le plus longtemps possible, soit de parcourir le parcours le plus long, mais avec …. une quantité de carburant limité !!!

Le subtil mélange de ces «3 aspects du vol » donne des épreuves techniquement passionnantes où les nerfs du pilote sont mis à rude épreuve, parce que c’est le jeu de la compétition, il faut faire mieux que les autres pilotes !!!

Alain BARTHERE

Team Manager Equipe de France


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois

News items

Toutes les bases ULM en Europe

samedi 31 janvier 2004

Un site en anglais

Organiser une compétition d’ULM

jeudi 29 janvier 2004

Le cahier des charges de la FFPLUM et les formalités à remplir pour l’organisation d’une compétition dans votre région.
Vous pouvez aussi contacter les organisateurs du Championnat de France 2003 à Montdidier pour un expérience de terrain réussie... Cliquez sur les Chiffons Volants.

L’autre site de la compétition ULM

mercredi 1er octobre 2003

Encore des photos et des infos complémentaires, notamment une évaluation de chaque compétiteur au plan mondial et l’historique des anciens championnats...

Medecine & Sports

mercredi 3 septembre 2003

Pour faire de l’ULM, mieux vaut être en forme... Vous trouverez ici le réglement médical en cours et le test de Ruffier.

Sur le Web : FFPLUM

Médaille d’or par équipe en paramoteurs au championnat du Monde

dimanche 31 août 2003

9ème championnat du Monde 2003