Samir Elari, pilote, Catherine Amalric, copilote

samedi 31 mai 2003
par  Marc salama
popularité : 6%

Classement aux championnat de France 2004

Classement aux championnat de France 2003

Classement au championnat du Monde 2003



Interview de Samir Elari le 31/08/03 :

Médaille de Bronze - Pendulaires Biplace

Championnat du Monde d’ULM - LONG MARSTON

Vous êtes un professionnel, journaliste, producteur, réalisateur :
ces images sont disponibles pour l’édition ou la télévision en Pal CCIR 601
(format Broadcast 720 x 576). Contacter Marc Salama - http://marcsalama.com

© 2003 absy.com & ulmfrance.tv


On vient de Pizet dans le Rhône près de Lyon, et on concourt sur pendulaire biplace.

La base, c’est un Air Création, un Clipper 912 avec une aile XS qui est donc le nouveau modèle. L’aile est tout à fait standard et le moteur aussi. On a travaillé surtout pour alléger le chariot et diminuer un petit peu la traînée. Grosso-modo c’est une machine de série avec quelques petites améliorations.

On va pas se plaindre, on a terminé 1ers de notre catégorie, on était venu là pour chercher à gagner, et pour se mettre en situation pour les championnats du monde fin août. Pour ce 2ème objectif, on est satisfait, on a fait une compétition régulière sans grosses erreurs, ce qui en compétition internationale est souvent fatal. Des erreurs bêtes souvent qui coûtent beaucoup de points, comme par exemple quand on revient de navigation, on avait une précision d’atterrissage et dans le stress, on oublie de la faire, ou des erreurs d’interprétation de règlement. Donc ça, c’est l’entraînement en compétition qui permet de bien rester concentré et de ne pas faire ce genre d’erreurs qui coûtent cher. L’épreuve la plus difficile fût celle combinée où on avait trois épreuves à faire en même temps, une première épreuve de navigation, une épreuve de distance et une épreuve de vitesse, le tout avec une quantité de carburant limitée avec laquelle on devait gérer les trois épreuves. Quand on privilégiait une épreuve, on pénalisait les autres, il fallait faire des choix tactiques. Comme c’était la fin des championnats en plus, il y avait des équipages qui avaient des risques à prendre pour remonter. Assez sympa...

On dirige un centre de formation ULM à Belleville sur notre terrain, on est dans l’ULM toute l’année.

Catherine Amalric, copilote, Samir Elari, pilote
Montdidier 2003

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur