Serge Bouchet, pilote, Nans Bouchet, navigateur.

samedi 31 mai 2003
par  Marc salama
popularité : 5%

Classement au championnat de France 2004

Classement au championnat de France 2003 : 4ème en pendulaire biplace, 8ème au classement général.


(Serge Bouchet) En catégorie pendulaire biplace. La compétition s’est très bien passée. Au niveau organisation et au niveau résultat aussi. Je suis content, j’ai fait 4ème sur une machine qui est hyper basique. Il y a 5 ans, j’avais fait aussi les championnats de France, on était arrivé premiers, moi en tant que navigateur. Je suis très content du résultat, et je pense faire mieux bientôt.

C’est une machine basique, c’est à dire avec une aile qui est une Chronos 16, qui a à peu près 7 ans, dont la voile est neuve donc qui va très bien, mais qui n’a pas quand même des performances très élevées au niveau vitesse. Malgré tout elle va très bien, sur un chariot qui est une marque différente, c’est un Air Création, donc très basique aussi, qui a une dizaine d’années, avec un moteur qui est un Rotax 462 qui fait 64 chevaux à refroidissement liquide, qui consomme malgré tout pas tellement. Donc avec une machine basique, on peut faire un bon résultat.

Je suis instructeur ULM, formateur d’instructeur sur une école que je gère avec mon épouse et mon fils, sur l’aérodrome de Meaux- Esbly, le Veliplane Club. Dans l’école, on forme une vingtaine de personnes qui vont jusqu’au bout par an. Je suis instructeur sur 2 classes, pendulaires et 3 axes. Alors le temps pour former un débutant, c’est complètement lié à la personne, il y a des gens qui sont plus agés, qui vont mettre plus de temps. Il y a des gens, ça peut choquer ce que je vais dire, qui ont un QI plus élevé, qui mettront moins de temps. Les jeunes mettent moins de temps. Le passionné etc… Le résultat le plus rapide auquel je suis arrive avec une personne qui n’avait jamais volé, c’était 8 heures, et le maximum, il y en à qui ne l’obtienne jamais et ça vaut mieux. Sinon, c’est aussi simple que de conduire une voiture, même plus simple.
Depuis 10 ans, les machines ont bien évolué, ça continue, il y a encore beaucoup à faire, les prix ont évolué, la sécurité aussi. Il y a de plus en pus de gens qui volent avec un parachute. La fiabilité des moteurs a augmenté.

(Nans Bouchet) La navigation, c’est du travail, il faut préparer. En tant que navigateur, repérer les photos c’est pas facile. Mon père me donne les instructions, et moi je fais. Repérer des choses, lui dire, voir les autres pour pas se heurter. Des choses comme ça. J’ai déjà essayé de piloter malgré mon âge, un 3 axes. J’ai 10 ans, je suis le plus jeune compétiteur de France donc j’ai reçu une coupe et j’en suis fier.

Serge Bouchet, pilote, Nans Bouchet, navigateur
Montdidier 2003

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur